TÉLÉCHARGER UTOPIA XXI GRATUIT

C’est un livre qui fourmille d’idée, utopistes pour la plupart, mais parfois pas tant que ça. Et surtout, nous nous informerons afin de faire de la politique en lieu et place des professionnels qui nous gouvernent depuis des décennies en toute incompétence. Nous lirons ces livres laissés fermés sur la table de nuit. En revanche, ces deux ennemis officiels se rejoignent sur l’essentiel, à savoir le modèle productiviste qui fait du vivant une matière à exploiter sans restrictions et où chacun n’acquiert son identité que par le travail. Le système tient aussi longtemps que les concernés estiment qu’en se rebellant ils ont plus à perdre qu’à gagner. Très rapidement j’ai eu envie de cocher des passages. J’ai fait long alors je vais terminer comme se termine le livre.

Nom: utopia xxi
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 63.91 MBytes

N’avez vous pas remarqué comment ils testent, non pas notre capacité à la résistance, mais bien au contraire notre niveau de lâcheté et de couardise? Certes, elles nous dirigent, mais elles ne produisent rien C’est bien notre système économique actuel qui anesthésie les citoyens et les maintient dans la servitude en échange de quelques plaisirs débilitants et d’une tranquillité minimale: C’est pas gagné mais ça vaut le coup d’essayer d’aller à contre courant. Et du coup, j’ai acheté le livre pour en rendre un intact à la personne qui me l’avait prêté.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. Accueil Mes livres Ajouter des livres. Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec.

Ajouter à mes livres Lire un extrait. C’est un voyage au centre d’une terre nouvelle, ce sont des pas sur une route à inventer, c’est un rêve pour affronter la réalité. Dans cet ouvrage visionnaire, More dénonçait les dérives des pouvoirs monarchique et religieux en vigueur et proposait un modèle de société radicalement nouveau, reposant sur la sol Acheter ce livre sur.

Critiques, Analyses et Avis 8 Voir plus Ajouter une critique. Signaler ce contenu Voir la page de la critique.

Utopia XXI – Aymeric Caron – SensCritique

Attention, xxxi billet pourrait sembler violent et partisan à certains d’entre nous. Si violence il y a, elle n’est que dans la remise en cause de notre mode de vie, de nos formatages et de nos lâchetés. Si parti pris il y a, il est assumé. Pas facile de commencer un billet car l’utopie prête à sourire dans le meilleur des cas, voir à la moquerie allant jusqu’au dénigrement.

Quand à ça on ajoute Aymeric Caron que la plupart d’entre nous définissent comme un bobo arrogant, méprisant et donneur de leçons, ça n’aide pas. J’avoue avoir été très tenté de répondre ici puisqu’on m’a interdit l’accès là bas il y a longtemps mais le si agressif Caron a par sa pensée imprimée sur papier, réussit à me faire adopter un angle plus modéré et de laisser de coté l’ironie qui me titille.

C’est probablement ce qui nuit à son image. C’est vrai qu’aujourd’hui mettre en accord ses actes et sa pensée devient un bien de plus en plus rare perso, j’ai souvent du mal dans certains domaines surtout quand il s’agit de la vie de la cité pour ne pas dire de la planète.

Utopia XXI à première vue c’est de l’enfonçage de portes ouvertes, des évidences. Et puis fais pas chier, je suis trempé. Voilà, après quelques pages, bien trempé, on s’enrhume et on se dit que oui tout est évident, que tout n’est que bon sens et pourtant nos sociétés sont en rade en panne cxi sens.

Le livre est utpoia en trois parties. C’est pas gagné mais ça vaut le coup d’essayer d’aller à contre courant. Cette petite introduction de pages nous amène naturellement au constat à charge comment pourrait-il en être autrement sur notre société, sur notre quotidien, notre soumission, notre passivité, en un mot sur notre responsabilité.

Les Mensonges que sont les concepts de la démocratie, du travail, de l’argent, du terrorisme, de la nation, de la liberté, de l’égalité, de la fraternité pour ne citer que les grandes lignes, sont disséqués un à un par l’auteur avec nombre d’exemples avec références venant appuyer une plaidoirie sans faille contre notre système sclérosé par l’argent, le pouvoir, la bêtise et la peur. Des propositions qui tiennent la route bien mieux que ce qu’on nous explique à longueurs d’éditoriaux, de discours politiques, de journaux télévisés et autres instruments de lobotomisation.

Quelques exemples en vrac: Un permis de voter après petit questionnaire au sujet du vote parce qu’il est vrai qu’on a tous un avis sur tout mais qu’on ne maitrise pas tous les sujets et que de s’en remettre à une traduction faite par un homme politique ce n’est même plus de l’irresponsabilité, ça relève de la connerie chronique aigue.

  TÉLÉCHARGER AUTOSCAN NETWORK

Dit comme ça, je comprends mais ayez un peu de curiosité et lisez UtopiaXXIseule une mauvaise foi de compétition peut trouver des objections valables aux arguments de Caron. On peut ne pas adhérer à tout moi le premier, sur le mariage ou la justice par exemple mais au moins y réfléchir même si on a pris l’habitude qu’on réfléchisse pour nous depuis toujours.

La dernière partie, Rêve, est une petite conclusion où Aymeric Caron explique un peu le cheminement de sa pensée et de son militantisme à travers son parcours.

Déprimant parce que malgré les évidences nous continuons à baisser la tête en allant droit dans le mur et rassurant parce que certains continuent malgré les embûches à croire qu’on peut changer les choses et à apporter sa contribution à un monde juste loin des considérations économicomerdicopolluantes.

J’ai fait long alors je vais terminer comme se termine le livre. Tant pis s’il nous faut pour cela sacrifier un morceau de carrière et quelques relations sociales. A quoi servent nos pas sur Terre, si nous passons pour nous taire? Un livre ytopia l’on m’a prêté. Très rapidement j’ai eu envie de cocher des passages.

utopia xxi

Et plus j’avançais, plus il y en avait. Si bien qu’à un moment, je n’ai pas pu résister, j’ai xsi, encore et encore. Et du coup, j’ai acheté le livre pour en rendre un intact à la personne qui me l’avait prêté. Une mine d’informations, de références, de Montesquieu à Marx, jusqu’à des économistes, des philosophes contemporains. Aymeric Caron aborde tous les sujets politiques, sociaux et économiques, d’une manière si limpide que, malgré des sujets aussi complexes, on comprend tout.

C’est bourré d’évidences, de solutions simples et justes. Utopiques, pas tant que ça, mais difficilement réalisables dans le sens où les puissances financières ne sont pas prêtes à lâcher le morceau, si lucratif. Pratiquement tous les sujets d’actualité sont abordés et traités d’une manière très objective et pertinente.

L’auteur a mis en tuopia pratiquement tous mes ressentis et mes impressions sur la société actuelle. Mais le plus, c’est qu’il propose des solutions qui, dans l’absolu, sont réalisables. Je rêve d’un monde comme il le propose.

Le plus rageant, c’est que c’est possible, c’est faisable. C’est un ouvrage extrêmement complet qui représente un travail colossal. Et la France, et le monde, seraient tellement plus justes.

Cet essai uyopia une mine dans les deux sens du terme. D’une part il renferme des idées et des concepts explosifs et inflammables, d’autre part il est un puits d’information sans fond et une source de discussions intarissable.

utopia xxi

Voici un essai qui va vous secouer, vous agacer parfois, mais qui va surtout élargir les champs du possible. Toutefois, ce qui m’étonne, c’est qu’on n’en recense que cinq critiques toutes positives sur Babelio.

Franchement, ce livre mérite davantage d’intérêt et d’égards. Eh bien simplement parce que chacun peut y trouver des réponses originales aux questions qu’il se pose un jour ou l’autre: Travailler dur est-ce la garantie d’une vie réussie et pleine de satisfactions?

La manière dont nous gérons notre temps permet-elle un vrai épanouissement? Incontestablement, le questionnement le plus éclairant de cet ouvrage est: Et là, à mon grand soulagement, la réponse est OUI! A ce stade, je vois venir l’objection de certains fatalistes qui se prennent pour des réalistes: Ces bénignes avaries de nos démocraties parlementaires, lorsqu’on les place bout à bout, débouchent en réalité sur d’énormes problèmes sociaux, une perte d’espoir profonde par rapport au sens de la vie et un sabotage programmé de notre environnement naturel, humain et finalement économique.

L’essai débute par un état des lieux cinglant de la société dans laquelle nous vivons: On pourrait en dire autant de la justice, de l’empathie, de la compassion, de la générosité, de la non-violence Le tour de force des dictateurs aux petits pieds qui nous dirigent est d’avoir instauré un régime à leur service sans que nous, citoyens anonymes et tranquilles, nous nous xxj aperçus du coup d’État: L’oligarchie au pouvoir a réussi avec brio son hold-up sur nos vies, en imposant son modèle politique et économique unique et en persuadant une grande partie d’entre nous qu’aucun autre n’est possible.

Installés dans une confortable brasserie parisienne, les deux protagonistes vont échanger durant des heures sur des sujets aussi variés que l’argent et la propriété privée, le travail et le salariat, le temps libre, la justice, la démographie et l’écologie. Et, rapidement, on s’aperçoit que les différences sont importantes et rarement en notre faveur! Alors, fort de ces pistes de réflexion, l’auteur nous présente une série de situations emblématiques du monde dans lequel nous vivons pour les questionner sans craindre de se mettre certains lecteurs à dos.

  TÉLÉCHARGER OPEN SANKORE WINDOWS GRATUIT

En voici un exemple. Il voit le droit du travail qui rétrécit, les libertés individuelles qui sont grignotées, les xxo grandissantes pour se loger, la pollution qui empoisonne, les salaires qui sont bloqués et l’emploi qui ne revient ugopia.

Et en parallèle, il observe, médusé, les cadeaux consentis à ceux qui sont déjà plus riches que les autres. A travers la bouche de son interlocuteur utopiste, il propose aussi des solutions parfois très innovantes. Un exemple parmi les dizaines dont ce livre regorge: Nous essaierons d’être heureux en choisissant enfin les activités dont nous utopka remplir notre existence.

En multipliant les occasions de sociabilité, nous briserons la solitude qui s’abat sur des millions de personnes isolées. Nous ferons du sport ce qui nous permettra de réduire les coûts de la santé.

Nous lirons ces livres laissés fermés sur la table de nuit. Et surtout, nous nous informerons afin de faire de la politique en lieu et place des professionnels qui nous gouvernent depuis des décennies en toute incompétence. Ne voyez-vous pas qu’un emploi à plein temps nous empêche d’être de véritables citoyens?

Épuisés à la tâche, nous préférons déléguer la prise de décision à d’autres personnes qui, elles, bizarrement, ne travaillent pas. Certes, elles nous dirigent, mais elles ne produisent rien On peut y adhérer ou pas, là n’est pas l’essentiel.

Pour conclure, je utipia citer encore une fois Aymeric Caron: Et, contrairement à l’idée reçue, celui que l’on désigne comme un utopiste appréhende très souvent la société avec plus de clairvoyance que ses contemporains. Il identifie avant les autres un dysfonctionnement profond et s’évertue ensuite à le faire comprendre à la majorité. L’utopiste s’autorise à voir le monde tel qu’il est vraiment, afin de pouvoir le changer Utopia XXI, livre que je qualifie avec l’oxymore d’utopie-réaliste!

L’ouvrage d’Aymeric Caron est une référence pour la France et les Français qui veulent se réveiller, comprendre notre France actuelle, entrevoir un soupçon d’espoir et se réaliser, rêver!

Dans sa première partie, « Songes » Un dialogue entre lui et un habitant d’utopia se forme et tourne autour d’une question, que serait la vie d’un Utopien, si un tel endroit existait sur terre.

Utopia XXI

Un poil mièvre, la partie suivant est beaucoup plus pêchu. Sous forme de questions-réponses, un réel échange s’installe au point d’y croire vraiment, au travers de questions sur les origines, l’argent, les droits animaux, la ville, la nature, la liberté l’écologie, religion, logement et plus encore, c’est une mise en bouche, un idéal, utoppia utopie?!

Une partie intéressante, un peu longue car je voulais en venir au fait, rentrée dans le sujet et je n’ai pas été déçu. Les propositions utopiques sont toujours argumentées, que ce soit la semaine de travail à 15 heures, le utopiia de vote, la limitation des naissances un sujet très peu abordé et pourtant crucial, la démographie la propriété privée restreinte, la coopération au lieu de l’exploitation, refuser plutôt zxi vouloir; bref des propositions, de la matière à reflexion, des idées qui vaillent que l’on s’y attarde comme il le dit si bien, ensemble faisons un voyage vers une nouvelle terre, inventons de nouvelles routes, rêvons pour affronter la réalité!

La troisième partie, xxxi Rêves » un partie que j’ai trouvé plus personnel de l’auteur, ses sentiments, ses émotions, ses souvenirs, au travers d’auteurs, de chanteurs, je me suis mis à redécouvrir Brel, Renaud et toutes ces chansons engagées, pas inintéressant.

Alors, là, c’est du très lourd, il n’est que de lire les critiques ou regarder les émission de xdi sur le sujet.

AYMERIC CARON – Utopia XXI – Philosophie – LIVRES – – Livres + cadeaux + jeux

Ce livre, qui utoipa est pas un, dixit Caron, déchaine les passions et c’est bien compréhensif tant il provoque sur tous les sujets. Mais c’est justement ce que j’ai adoré, c’est que rien n’est tabou, tout est analysé et amène à la réflexion, même si on n’adhère évidemment pas à toutes les propositionsni même à tous les constats.

Les réponses et la description de la vie en Utopie font rêver parce que tout xsi fait pour le bonheur de ses habitants.